Les Etats du G7 ont promis vendredi de mettre un terme au financement à l'étranger de projets d'énergies fossiles sans technique de capture du carbone d'ici "fin 2022", grâce à un revirement du Japon, dernier pays du groupe qui refusait de s'engager.

"Nous nous engageons à mettre fin, d'ici fin 2022, à toute nouvelle aide publique directe à l'international en faveur du secteur de l'énergie fossile sans technique de capture de carbone", ont-ils déclaré dans une déclaration conjointe à l'issue d'une réunion des ministres du Climat et de l'Energie.

Les Etats du G7 ont promis vendredi de mettre un terme au financement à l'étranger de projets d'énergies fossiles sans technique de capture du carbone d'ici "fin 2022", grâce à un revirement du Japon, dernier pays du groupe qui refusait de s'engager."Nous nous engageons à mettre fin, d'ici fin 2022, à toute nouvelle aide publique directe à l'international en faveur du secteur de l'énergie fossile sans technique de capture de carbone", ont-ils déclaré dans une déclaration conjointe à l'issue d'une réunion des ministres du Climat et de l'Energie.