Les demandes de crédit ont baissé au troisième trimestre 2013 sous leur niveau du trimestre correspondant de 2012 (-4,4%). En montant, les entreprises ont demandé 12,7% de crédits de moins. "Cette évolution est liée au contexte économique difficile dont les investissements ont eux aussi à souffrir", explique Febelfin. Le nombre de crédits octroyés a diminué de 3,5% en nombre et de 6% en montant. La production de crédit a donc moins reculé que les demandes de crédit. Au cours des quatre premiers mois de 2013, l'encours des crédits aux entreprises avait progressé. Selon les chiffres de Febelfin, cet encours des crédits aux entreprises avait ainsi atteint un niveau record absolu fin avril 2013, avec près de 129,5 milliards d'euros, mais il a ensuite connu un recul progressif, descendant à 126,9 milliards d'euros fin septembre 2013. Selon Febelfin, 71% des demandes de crédit des entreprises sont approuvées en Belgique contre un taux d'acceptation de 65% dans la zone euro. (Belga)

Les demandes de crédit ont baissé au troisième trimestre 2013 sous leur niveau du trimestre correspondant de 2012 (-4,4%). En montant, les entreprises ont demandé 12,7% de crédits de moins. "Cette évolution est liée au contexte économique difficile dont les investissements ont eux aussi à souffrir", explique Febelfin. Le nombre de crédits octroyés a diminué de 3,5% en nombre et de 6% en montant. La production de crédit a donc moins reculé que les demandes de crédit. Au cours des quatre premiers mois de 2013, l'encours des crédits aux entreprises avait progressé. Selon les chiffres de Febelfin, cet encours des crédits aux entreprises avait ainsi atteint un niveau record absolu fin avril 2013, avec près de 129,5 milliards d'euros, mais il a ensuite connu un recul progressif, descendant à 126,9 milliards d'euros fin septembre 2013. Selon Febelfin, 71% des demandes de crédit des entreprises sont approuvées en Belgique contre un taux d'acceptation de 65% dans la zone euro. (Belga)