Son indice en la matière a en effet atteint son niveau le plus élevé depuis dix ans. Les aliments pourraient donc devenir encore plus chers dans un avenir proche, par exemple au supermarché.

Les mauvaises récoltes, la forte demande et les perturbations de la chaîne d'approvisionnement ont fait augmenter l'indice du coût des denrées alimentaires d'un tiers sur une année complète. Cet indice FAO des prix alimentaires a en effet augmenté en septembre de 1,2% par rapport à août, à 130 points, et de 32,8% sur un an.

L'indicateur continue à se rapprocher de son niveau record (137,6 points), enregistré en février 2011.

Les prix de presque tous les types d'aliments ont augmenté. Cela est dû, par exemple, à une pénurie de produits de base essentiels tels que les huiles végétales, tandis que les récoltes de blé ont été frappées par le mauvais temps. De nombreux produits agricoles risquent également de devenir plus chers en raison de la forte hausse des coûts énergétiques.

Les consommateurs ont déjà été touchés par la hausse des prix. En raison de la hausse des coûts de transport et de la pénurie de personnel dans la chaîne d'approvisionnement, il y a également des pénuries dans les supermarchés, comme au Royaume-Uni.

Son indice en la matière a en effet atteint son niveau le plus élevé depuis dix ans. Les aliments pourraient donc devenir encore plus chers dans un avenir proche, par exemple au supermarché.Les mauvaises récoltes, la forte demande et les perturbations de la chaîne d'approvisionnement ont fait augmenter l'indice du coût des denrées alimentaires d'un tiers sur une année complète. Cet indice FAO des prix alimentaires a en effet augmenté en septembre de 1,2% par rapport à août, à 130 points, et de 32,8% sur un an. L'indicateur continue à se rapprocher de son niveau record (137,6 points), enregistré en février 2011. Les prix de presque tous les types d'aliments ont augmenté. Cela est dû, par exemple, à une pénurie de produits de base essentiels tels que les huiles végétales, tandis que les récoltes de blé ont été frappées par le mauvais temps. De nombreux produits agricoles risquent également de devenir plus chers en raison de la forte hausse des coûts énergétiques. Les consommateurs ont déjà été touchés par la hausse des prix. En raison de la hausse des coûts de transport et de la pénurie de personnel dans la chaîne d'approvisionnement, il y a également des pénuries dans les supermarchés, comme au Royaume-Uni.