A l'entrée de l'hôpital Edith Cavell, une dizaine de syndiqués CGSLB ont distribué des cartes de remerciement aux patients et visiteurs afin qu'ils y inscrivent des mots personnels et les remettent aux infirmiers qui prennent soin de leurs proches. Jusqu'au 12 mai prochain, le syndicat CGSLB déploiera cette action dans les hôpitaux, maisons de repos et crèches du pays. La carte postale "Merci! Vous êtes super" est également disponible en version électronique sur leur site internet. Par cette action de sensibilisation grand public, la CGSLB a voulu mettre à l'honneur les travailleurs du secteur, en mal de reconnaissance. "Les services du non-marchand sont indispensables au bon fonctionnement de la société", soutient Michaël Dufrane, secrétaire permanent CGSLB. "Pour l'avenir, il faut les développer, investir, créer des emplois et améliorer leurs conditions de travail." Dans le secteur féminisé et précarisé des soins et des services, les défis sont énormes. Le non-marchand devra, entre autres, répondre au vieillissement de la population. Développer les soins à domicile pour permettre aux gens de rester plus longtemps chez eux est ainsi une des revendications portées par la CGSLB. (Belga)

A l'entrée de l'hôpital Edith Cavell, une dizaine de syndiqués CGSLB ont distribué des cartes de remerciement aux patients et visiteurs afin qu'ils y inscrivent des mots personnels et les remettent aux infirmiers qui prennent soin de leurs proches. Jusqu'au 12 mai prochain, le syndicat CGSLB déploiera cette action dans les hôpitaux, maisons de repos et crèches du pays. La carte postale "Merci! Vous êtes super" est également disponible en version électronique sur leur site internet. Par cette action de sensibilisation grand public, la CGSLB a voulu mettre à l'honneur les travailleurs du secteur, en mal de reconnaissance. "Les services du non-marchand sont indispensables au bon fonctionnement de la société", soutient Michaël Dufrane, secrétaire permanent CGSLB. "Pour l'avenir, il faut les développer, investir, créer des emplois et améliorer leurs conditions de travail." Dans le secteur féminisé et précarisé des soins et des services, les défis sont énormes. Le non-marchand devra, entre autres, répondre au vieillissement de la population. Développer les soins à domicile pour permettre aux gens de rester plus longtemps chez eux est ainsi une des revendications portées par la CGSLB. (Belga)