Lors de sa dernière assemblée générale, l'Ordre des barreaux francophones et germanophone (Avocats.be), qui réunit 7.500 avocats, a décidé de créer un incubateur dédié aux nouvelles technologies qui bousculent le secteur juridique. Confrontés à l'émergence des start-up du droit (les legaltechs) et des logiciels d'automatisation, les avocats se devaient de réagir. " La vague digitale a un impact profond sur tous les métiers, y compris celui d'avocat. Or, notre profession est peu sensibilisée à ces mutations et s'avère parfois réfractaire au changement, qui est souvent vu comme une mena...