Tribunaux débordés, salles d'audience embouteillées, etc. On n'apprend rien quand on lit que la justice belge a beaucoup (trop) de pain sur la planche. Quand on s'engage dans une procédure, on se sait promis à de longs mois d'attente avant que l'affaire ne trouve une issue. Toutefois, de nombreux acteurs du monde judiciaire assurent qu'au moins 50% des affaires pendantes devant les cours et les tribunaux pourraient être réglées autrement. La moitié ! Parmi ces voies alternatives aux tribunaux figure la médiation.
...