"La faillite est très difficile pour les travailleurs, dont une grosse partie est employée depuis 20 à 30 ans, mais elle ne constitue pas une surprise non plus. Depuis quelques mois, certains ouvriers étaient en chômage économique tandis qu'un gros client de l'industrie pharmaceutique a décidé de ne plus faire appel à la société", explique le secrétaire syndical Paul Corbeel (ACV). Le tribunal a entre temps nommé un curateur qui a immédiatement licencié tous les travailleurs. Il veut néanmoins terminer les commandes avec certains d'entre eux dans les prochains jours. "Il y a également eu des contacts dans le cadre d'une reprise complète ou partielle de la société", précise Paul Corbeel. Tubes Souples avait lancé une filiale, Xi'an Thiebaut Pharmaceutical Packaging Co Lth, en collaboration avec la province chinoise de Shaanxi en 1999. On ignore encore si cette filiale est concernée par la faillite. (JAV)

"La faillite est très difficile pour les travailleurs, dont une grosse partie est employée depuis 20 à 30 ans, mais elle ne constitue pas une surprise non plus. Depuis quelques mois, certains ouvriers étaient en chômage économique tandis qu'un gros client de l'industrie pharmaceutique a décidé de ne plus faire appel à la société", explique le secrétaire syndical Paul Corbeel (ACV). Le tribunal a entre temps nommé un curateur qui a immédiatement licencié tous les travailleurs. Il veut néanmoins terminer les commandes avec certains d'entre eux dans les prochains jours. "Il y a également eu des contacts dans le cadre d'une reprise complète ou partielle de la société", précise Paul Corbeel. Tubes Souples avait lancé une filiale, Xi'an Thiebaut Pharmaceutical Packaging Co Lth, en collaboration avec la province chinoise de Shaanxi en 1999. On ignore encore si cette filiale est concernée par la faillite. (JAV)