"La sécurité n'est absolument pas menacée et peut être garantie à 100%. Les cabines de signalisation sont en mesure de fonctionner de manière tout à fait normale", a réagi un porte-parole d'Infrabel, soulignant le fait que le personnel est suffisamment nombreux dans les cabines de signalisation pour faire rouler les trains. "Ce qui pose problème, c'est la présence de personnes dans les voies", ajoute-t-on chez Infrabel. Plusieurs militants syndicaux sont en effet descendus sur les voies, en gare de Bruxelles-Midi, pour y empêcher, en début de matinée, le départ de trains internationaux Thalys et Eurostar. Par la suite, un Thalys et un Eurostar ont finalement pu quitter Bruxelles-Midi. La Confédération européenne des syndicats a appelé ce mercredi à une journée d'action en Europe contre l'austérité. (VIM)

"La sécurité n'est absolument pas menacée et peut être garantie à 100%. Les cabines de signalisation sont en mesure de fonctionner de manière tout à fait normale", a réagi un porte-parole d'Infrabel, soulignant le fait que le personnel est suffisamment nombreux dans les cabines de signalisation pour faire rouler les trains. "Ce qui pose problème, c'est la présence de personnes dans les voies", ajoute-t-on chez Infrabel. Plusieurs militants syndicaux sont en effet descendus sur les voies, en gare de Bruxelles-Midi, pour y empêcher, en début de matinée, le départ de trains internationaux Thalys et Eurostar. Par la suite, un Thalys et un Eurostar ont finalement pu quitter Bruxelles-Midi. La Confédération européenne des syndicats a appelé ce mercredi à une journée d'action en Europe contre l'austérité. (VIM)