La redevance va de 181,50 euros TVAC par journée de retransmission pour les sites pouvant accueillir moins de 300 personnes à 302,50 euros TVAC pour les sites pouvant accueillir de 300 à 500 personnes. Cela quel que soit le nombre de personnes effectivement présentes sur le site.

À raison de 22 jours de diffusion au total sur l'ensemble de cet Euro, un bar, un bistrot ou un restaurant qui diffusera tous les matchs de l'Euro en extérieur devra donc débourser près de 4.000 euros TVAC (ou 3.300 HTVA), calcule le quotidien. Au-delà de 500 personnes - ce qui pourrait être possible à partir du 2 juillet -, le prix est fixé à 1euro par spectateur. Le tarif est dégressif selon le nombre de matchs diffusés.

A contrario, "tout café ou restaurant qui installe un grand écran dans son établissement ou sur la terrasse de celui-ci, pour autant que l'écran soit tourné vers l'intérieur de l'établissement et non vers l'espace public et que l'entrée de cet établissement soit gratuite à cette occasion, bénéficie de la gratuité des droits de diffusion", explique ainsi la RTBF dans son document sur les conditions générales d'autorisation de diffusion des matchs de l'Euro 2020.

La mesure vaut pour tous les établissements Horeca, ASBL et collectivités locales de Bruxelles et de Wallonie. Le bourgmestre de Woluwe-Saint-Pierre Benoît Cerexhe regrette cette approche. "C'est en totale contradiction avec ce que tous les experts disent, c'est-à-dire qu'il vaut mieux regarder les matchs de football en extérieur plutôt qu'à l'intérieur". Il déplore également le manque de solidarité de la RTBF envers le secteur Horeca.

"L'Euro 2020 est le premier événement positif qui pourra leur assurer des rentrées financières et la RTBF leur demande des droits de diffusion", observe-t-il, demandant au média public d'exonérer complètement le secteur Horeca pour cet Euro 2020.

UPDATE: La RTBF annonce la gratuité de retransmission de l'Euro 2020 pour l'Horeca

La RTBF a finalement décidé de ne pas réclamer au secteur de l'Horeca et de l'événementiel de rétribution pour le paiement des droits de diffusion pour l'Euro 2020, a-t-elle annoncé mercredi matin. Les cafés, restaurants, bars, etc. pourront donc diffuser les matchs de la compétition gratuitement. Ils devront néanmoins veiller à s'identifier préalablement auprès de la chaine publique.

"Suite à la publication de la circulaire détaillant les jauges et les limitations de public pour ce genre d'événement, la RTBF est en train d'adapter ses conditions pour l'Horeca et l'événementiel", a expliqué Axelle Pollet, porte-parole de la chaine publique.

L'information devrait ravir cafetiers et restaurateurs belges à quelques jours du début de l'Euro 2020. Il s'agit là, en effet, d'un revirement de situation bienvenu pour un secteur fortement impacté par la crise du Covid-19 puisque la RTBF prévoyait, initialement, de faire payer ces droits de retransmission.

La redevance va de 181,50 euros TVAC par journée de retransmission pour les sites pouvant accueillir moins de 300 personnes à 302,50 euros TVAC pour les sites pouvant accueillir de 300 à 500 personnes. Cela quel que soit le nombre de personnes effectivement présentes sur le site. À raison de 22 jours de diffusion au total sur l'ensemble de cet Euro, un bar, un bistrot ou un restaurant qui diffusera tous les matchs de l'Euro en extérieur devra donc débourser près de 4.000 euros TVAC (ou 3.300 HTVA), calcule le quotidien. Au-delà de 500 personnes - ce qui pourrait être possible à partir du 2 juillet -, le prix est fixé à 1euro par spectateur. Le tarif est dégressif selon le nombre de matchs diffusés. A contrario, "tout café ou restaurant qui installe un grand écran dans son établissement ou sur la terrasse de celui-ci, pour autant que l'écran soit tourné vers l'intérieur de l'établissement et non vers l'espace public et que l'entrée de cet établissement soit gratuite à cette occasion, bénéficie de la gratuité des droits de diffusion", explique ainsi la RTBF dans son document sur les conditions générales d'autorisation de diffusion des matchs de l'Euro 2020. La mesure vaut pour tous les établissements Horeca, ASBL et collectivités locales de Bruxelles et de Wallonie. Le bourgmestre de Woluwe-Saint-Pierre Benoît Cerexhe regrette cette approche. "C'est en totale contradiction avec ce que tous les experts disent, c'est-à-dire qu'il vaut mieux regarder les matchs de football en extérieur plutôt qu'à l'intérieur". Il déplore également le manque de solidarité de la RTBF envers le secteur Horeca. "L'Euro 2020 est le premier événement positif qui pourra leur assurer des rentrées financières et la RTBF leur demande des droits de diffusion", observe-t-il, demandant au média public d'exonérer complètement le secteur Horeca pour cet Euro 2020.