Les responsables ukrainiens ont fait part au Fonds monétaire international (FMI) d'un besoin de 5 milliards de dollars par mois pour continuer à faire fonctionner leur économie, a-t-elle indiqué lors d'une conférence de presse. Ce "nombre semble correspondre aux besoins" immédiats et c'est indépendant des besoins à venir pour la reconstruction du pays qui seront "énormes", a souligné Mme Georgieva.

Elle a répété que le FMI était disposé à négocier un nouveau programme d'aides pour l'Ukraine. Mais "il n'est pas raisonnable de soumettre un plan au conseil d'administration alors que les hostilités se poursuivent", a-t-elle estimé.

Il ne serait pas "juste" de demander immédiatement des réformes en contrepartie d'une aide de l'institution de Washington, selon elle. Pour l'instant, les autorités ukrainiennes consacrent leur énergie à maintenir leur économie en état de marche. "Et elles le font très bien", a également commenté la dirigeante.

Les responsables ukrainiens ont fait part au Fonds monétaire international (FMI) d'un besoin de 5 milliards de dollars par mois pour continuer à faire fonctionner leur économie, a-t-elle indiqué lors d'une conférence de presse. Ce "nombre semble correspondre aux besoins" immédiats et c'est indépendant des besoins à venir pour la reconstruction du pays qui seront "énormes", a souligné Mme Georgieva.Elle a répété que le FMI était disposé à négocier un nouveau programme d'aides pour l'Ukraine. Mais "il n'est pas raisonnable de soumettre un plan au conseil d'administration alors que les hostilités se poursuivent", a-t-elle estimé.Il ne serait pas "juste" de demander immédiatement des réformes en contrepartie d'une aide de l'institution de Washington, selon elle. Pour l'instant, les autorités ukrainiennes consacrent leur énergie à maintenir leur économie en état de marche. "Et elles le font très bien", a également commenté la dirigeante.