"C'est pour ainsi dire le premier semestre le plus faible de la décennie", déclare John Romain, d'Immotheker. Outre la dimension psychologique de la crise, il pointe également comme explication les conditions plus strictes de crédit auprès des banques, surtout pour les emprunts à long terme. En 2011, 40 pc des emprunteurs optaient encore pour un crédit sur 30 ans, alors que cette année ils ne sont plus que 16,6 pc, selon Immotheker. Cette chute de la demande est la plus importante pour ce qui est de l'achat d'habitat neuf, soit 36,8 pc par rapport à 2011. "Construite et rénover est devenu trop cher pour le Belge moyen depuis 2012 à cause de la hausse du coût des normes énergétiques", précise encore John Romain. (Belga)

"C'est pour ainsi dire le premier semestre le plus faible de la décennie", déclare John Romain, d'Immotheker. Outre la dimension psychologique de la crise, il pointe également comme explication les conditions plus strictes de crédit auprès des banques, surtout pour les emprunts à long terme. En 2011, 40 pc des emprunteurs optaient encore pour un crédit sur 30 ans, alors que cette année ils ne sont plus que 16,6 pc, selon Immotheker. Cette chute de la demande est la plus importante pour ce qui est de l'achat d'habitat neuf, soit 36,8 pc par rapport à 2011. "Construite et rénover est devenu trop cher pour le Belge moyen depuis 2012 à cause de la hausse du coût des normes énergétiques", précise encore John Romain. (Belga)