Les Belges Michel Tilmant et Emiel Van Brockhoven ont certes été proposés par la Belgique mais ont été élus comme administrateurs indépendants par les actionnaires de BNP Paribas. "Nous ne rapportons pas à la SFPI (bras financier de l'Etat belge) et pas plus au ministre des Finances ou à qui que ce soit d'autres", soutient Emiel Van Brockhoven. "Les choses qui ne sont pas rendues publiques, nous ne pouvons pas les partager", précise-t-il. Des voix s'élèvent dans le monde politique pour remettre en question la participation belge au sein du groupe bancaire qui a dû se résoudre à payer une amende de 8,9 milliards de dollars aux autorités américaines qui l'ont accusé d'avoir rompu plusieurs embargos. (Belga)

Les Belges Michel Tilmant et Emiel Van Brockhoven ont certes été proposés par la Belgique mais ont été élus comme administrateurs indépendants par les actionnaires de BNP Paribas. "Nous ne rapportons pas à la SFPI (bras financier de l'Etat belge) et pas plus au ministre des Finances ou à qui que ce soit d'autres", soutient Emiel Van Brockhoven. "Les choses qui ne sont pas rendues publiques, nous ne pouvons pas les partager", précise-t-il. Des voix s'élèvent dans le monde politique pour remettre en question la participation belge au sein du groupe bancaire qui a dû se résoudre à payer une amende de 8,9 milliards de dollars aux autorités américaines qui l'ont accusé d'avoir rompu plusieurs embargos. (Belga)