Les câblo-opérateurs Voo et Telenet s'étaient associés en 2011 sous le nom Bidco et avaient obtenu la quatrième licence 3G, les autres étant détenues par Belgacom, Mobistar et KPN Group Belgium (désormais Base Company). Conformément à la législation, Bidco devait lancer un service commercial pour le 15 janvier 2013. L'entreprise a invoqué auprès de l'IBPT un cas de force majeure pour expliquer ce retard. Le gendarme des télécoms n'a pas suivi cet argument et a lancé en avril une procédure de mise en demeure. L'IBPT avait alors annoncé son intention d'imposer un délai de 6 mois maximum pour mettre un terme à l'infraction et d'infliger une amende. Après avoir de nouveau entendu Bidco, l'IBPT a décidé le 28 juin de sanctionner l'entreprise, qui dispose de 6 mois pour proposer un service commercial. Elle écope également d'une amende de 5.000 euros, soit le montant maximum pour un contrevenant qui ne réalise pas de chiffre d'affaires. Cette amende pourra être doublée si Bidco ne met pas un terme à l'infraction dans les six mois. Bidco pourrait aussi voir ses droits d'utilisation suspendus ou retirés, précise l'IBPT. (Belga)

Les câblo-opérateurs Voo et Telenet s'étaient associés en 2011 sous le nom Bidco et avaient obtenu la quatrième licence 3G, les autres étant détenues par Belgacom, Mobistar et KPN Group Belgium (désormais Base Company). Conformément à la législation, Bidco devait lancer un service commercial pour le 15 janvier 2013. L'entreprise a invoqué auprès de l'IBPT un cas de force majeure pour expliquer ce retard. Le gendarme des télécoms n'a pas suivi cet argument et a lancé en avril une procédure de mise en demeure. L'IBPT avait alors annoncé son intention d'imposer un délai de 6 mois maximum pour mettre un terme à l'infraction et d'infliger une amende. Après avoir de nouveau entendu Bidco, l'IBPT a décidé le 28 juin de sanctionner l'entreprise, qui dispose de 6 mois pour proposer un service commercial. Elle écope également d'une amende de 5.000 euros, soit le montant maximum pour un contrevenant qui ne réalise pas de chiffre d'affaires. Cette amende pourra être doublée si Bidco ne met pas un terme à l'infraction dans les six mois. Bidco pourrait aussi voir ses droits d'utilisation suspendus ou retirés, précise l'IBPT. (Belga)