Ces chiffres sont tirés du 170ème cahier annuel de la Cour des Comptes, présenté ce vendredi à la Chambre, en présence notamment de son président André Flahaut. Dans le détail, l'Etat a perçu 5,2 milliards d'euros de rémunération pour les garanties qu'il a accordées dans le cadre de son soutien au secteur financier. Parallèlement, les autorités belges participent à la facilité européenne pour la stabilité financière qui soutient la Grèce, l'Irlande et le Portugal ainsi qu'au mécanisme européen de stabilité qui vient en aide à l'Espagne et à Chypre. Ces participations s'élèvent à 2,8 milliards d'euros, en plus du prêt d'1,9 milliard d'euros accordé à la Grèce. (Belga)

Ces chiffres sont tirés du 170ème cahier annuel de la Cour des Comptes, présenté ce vendredi à la Chambre, en présence notamment de son président André Flahaut. Dans le détail, l'Etat a perçu 5,2 milliards d'euros de rémunération pour les garanties qu'il a accordées dans le cadre de son soutien au secteur financier. Parallèlement, les autorités belges participent à la facilité européenne pour la stabilité financière qui soutient la Grèce, l'Irlande et le Portugal ainsi qu'au mécanisme européen de stabilité qui vient en aide à l'Espagne et à Chypre. Ces participations s'élèvent à 2,8 milliards d'euros, en plus du prêt d'1,9 milliard d'euros accordé à la Grèce. (Belga)