"Le Collège de la concurrence a soumis cette autorisation à la condition que l'ASBL Touring Club Royal de Belgique prenne des mesures concrètes, si besoin en consultation avec le Service public fédéral Mobilité ou toute autre autorité compétente, afin de s'assurer, dans la mesure où cela est requis par le cadre légal, que subsiste une séparation opérationnelle et structurelle entre d'une part les activités d'inspection et d'examen de la société cible, et d'autre part, les activités commerciales du groupe Touring", ajoute le communiqué. Autoveiligheid et sa filiale (BTC) possèdent 16 centres de contrôle technique répartis dans les province d'Anvers et du Limbourg. (Belga)

"Le Collège de la concurrence a soumis cette autorisation à la condition que l'ASBL Touring Club Royal de Belgique prenne des mesures concrètes, si besoin en consultation avec le Service public fédéral Mobilité ou toute autre autorité compétente, afin de s'assurer, dans la mesure où cela est requis par le cadre légal, que subsiste une séparation opérationnelle et structurelle entre d'une part les activités d'inspection et d'examen de la société cible, et d'autre part, les activités commerciales du groupe Touring", ajoute le communiqué. Autoveiligheid et sa filiale (BTC) possèdent 16 centres de contrôle technique répartis dans les province d'Anvers et du Limbourg. (Belga)