Rudi Thomaes a été à la tête de la FEB durant huit ans. Son travail a été loué par le ministre des Finances Steven Vanackere qui a souligné "ses efforts inlassables pour les entreprises, grandes ou petites". Lors de son discours d'adieu, Rudi Thomaes est revenu sur la crise bancaire. "Ma conclusion personnelle de cette crise bancaire, c'est que le temps est venu que les meilleurs experts et ingénieurs civils se détournent des 'paradis des bonus' que sont Londres et Zurich et qu'ils retournent vers les vrais laboratoires", a-t-il souligné. Rudi Thomaes a aussi évoqué la concertation sociale. "La concertation sociale a un avenir si chaque partenaire peut transcender structurellement ses querelles internes. Je dois constater que cela n'a pas toujours été le cas." Rudi Thomaes est aussi revenu dans son discours sur le statut unique des travailleurs. "Si le gouvernement fédéral ne prend pas des décisions courageuses dans ce dossier, tous les plans Marshall sont voués à l'échec et le plan Vlaanderen in actie, VIA (Flandre en action), pourra s'appeler Vlaanderen in Afbraak (Flandre en démolition), a-t-il dit. (PVO)

Rudi Thomaes a été à la tête de la FEB durant huit ans. Son travail a été loué par le ministre des Finances Steven Vanackere qui a souligné "ses efforts inlassables pour les entreprises, grandes ou petites". Lors de son discours d'adieu, Rudi Thomaes est revenu sur la crise bancaire. "Ma conclusion personnelle de cette crise bancaire, c'est que le temps est venu que les meilleurs experts et ingénieurs civils se détournent des 'paradis des bonus' que sont Londres et Zurich et qu'ils retournent vers les vrais laboratoires", a-t-il souligné. Rudi Thomaes a aussi évoqué la concertation sociale. "La concertation sociale a un avenir si chaque partenaire peut transcender structurellement ses querelles internes. Je dois constater que cela n'a pas toujours été le cas." Rudi Thomaes est aussi revenu dans son discours sur le statut unique des travailleurs. "Si le gouvernement fédéral ne prend pas des décisions courageuses dans ce dossier, tous les plans Marshall sont voués à l'échec et le plan Vlaanderen in actie, VIA (Flandre en action), pourra s'appeler Vlaanderen in Afbraak (Flandre en démolition), a-t-il dit. (PVO)