Neo est le fruit d'une collaboration entre la Ville de Bruxelles, la Région et le secteur privé qui veut transformer le plateau du Heysel en un nouveau quartier. Le projet, dont la première phase de construction doit être entamée l'année prochaine, nécessite un investissement de plus d'un milliard d'euros.

Le bourgmestre de Vilvorde a dans le viseur le complexe de 72.000 mètres carrés qui fait partie de Neo. Il s'agirait du troisième centre commercial dans un rayon de quelques kilomètres, avec Docks, déjà ouvert, et Uplace à Machelen, toujours au stade de projet.

Cette réclamation est la première étape de la bataille juridique que mènera Hans Bonte contre Neo. Le bourgmestre pourrait également se tourner vers le Conseil d'Etat.

Neo est le fruit d'une collaboration entre la Ville de Bruxelles, la Région et le secteur privé qui veut transformer le plateau du Heysel en un nouveau quartier. Le projet, dont la première phase de construction doit être entamée l'année prochaine, nécessite un investissement de plus d'un milliard d'euros.Le bourgmestre de Vilvorde a dans le viseur le complexe de 72.000 mètres carrés qui fait partie de Neo. Il s'agirait du troisième centre commercial dans un rayon de quelques kilomètres, avec Docks, déjà ouvert, et Uplace à Machelen, toujours au stade de projet. Cette réclamation est la première étape de la bataille juridique que mènera Hans Bonte contre Neo. Le bourgmestre pourrait également se tourner vers le Conseil d'Etat.