L'immobilier de bureau est en mutation. De nouvelles manières de travailler, des mètres carrés en suffisance et des besoins qui évoluent vers davantage de flexibilité : le portefeuille des grands propriétaires immobiliers se modifiera sans aucun doute à l'avenir.
...

L'immobilier de bureau est en mutation. De nouvelles manières de travailler, des mètres carrés en suffisance et des besoins qui évoluent vers davantage de flexibilité : le portefeuille des grands propriétaires immobiliers se modifiera sans aucun doute à l'avenir. Befimmo, l'un des mastodontes du secteur avec plus de 850.000 m2 de bureaux situés en Belgique et au Luxembourg (d'une valeur de 2,4 milliards d'euros), vient de dépoussiérer quelque peu son positionnement. Il s'est associé avec Silversquare, le pionnier du coworking en Belgique et actuel leader du marché avec trois espaces bruxellois (Louise, Stéphanie et Square de Meeûs, soit 8.000 m2), pour créer une nouvelle entité baptisée Silverquare@Befimmo. L'un amène son patrimoine, l'autre son savoir-faire en matière d'aménagement d'espaces et d'esprit collaboratif. L'objectif de cette joint-venture est de développer d'ici 2020 des espaces de coworking dans une dizaine d'immeubles appartenant à Befimmo. Le premier sera l'immeuble Triomphe à Ixelles, dont 4.500 m2 des 17.000 m2 seront dédiés à ces nouveaux espaces de travail. Ouverture prévue en avril 2018. Les autres immeubles concernés dans un premier temps (2018 et 2019) sont Ikaros (2.000 m2), Central Gate (2.500 m2), Blue Tower (2.500 m2) et Brederode (2.000 m2). Suivront d'ici 2020 les immeubles Quatuor (dans le quartier Nord), Axento (Luxembourg), Guimard, Liège et Pacheco. Le but est d'ouvrir 6.000 m2 l'an prochain et 15.000 m2 en 2020. " Le mètre carré sera utilisé complètement différemment à l'avenir, explique Benoît De Blieck, CEO de Befimmo. Il s'agit donc vraiment de devenir un fournisseur de solutions plutôt qu'un fournisseur de mètres carrés. " L'idée générale des espaces Silversquare@Befimmo est d'aménager les rez-de-chaussée des immeubles, des espaces inoccupés actuellement. " Et qui ne servent à rien aujourd'hui, explique Axel Kuborn, l'un des deux fondateurs de Silversquare. Ce qui me fait dire que nous sommes avant tout des créateurs de valeur. Nous transformons cette surface perdue en surface génératrice de profit. Tous les locataires de Befimmo pourront en profiter. On y retrouvera des salles de réunion, des coins lounge, un coffee-shop ou encore des bureaux privatifs. " Ces ambitions doivent bien évidemment s'accompagner d'un changement des mentalités. La place du coworking en Belgique ne représentant actuellement que 0,33 % des surfaces dédiées au bureau. " La société va vers davantage de mobilité et de flexibilité, note Alexandre Ponchon, l'autre fondateur de Silversquare. Il y aura de plus en plus d'indépendants. Nous visons également à l'avenir les entreprises de 5 à 20 personnes, qui peuvent parfaitement s'intégrer dans notre philosophie. Sans parler des grandes entreprises qui peuvent avoir des besoins temporaires de surface. Il faut quitter l'image du bail classique de location, le marché va se rationaliser. " Notons que cet joint-venture ne freinera pas les ambitions propres de Silversquare qui compte encore ouvrir de nouveaux espaces parallèlement à ce partenariat. La levée de fonds de 2 millions d'euros effectuée l'an dernier doit permettre de financer ces nouvelles ambitions. D'autant que le partenariat avec Befimmo offrira désormais à Silversquare une visibilité qu'il n'a jamais eue. Par Xavier Attout.