Depuis le premier janvier, les Wallons ne peuvent plus introduire de demandes pour ces deux primes, et ce pour une période de trois mois.

Durant le mois de décembre, "près de 13.000 dossiers de demandes de primes (pour des travaux réalisés et facturés en 2014) et plus de 4.000 demandes pour bénéficier des mesures transitoires ont été réceptionnés, indique le ministre wallon en charge de l'Energie Paul Furlan (PS).

Cet emballement a cependant des revers. "Il y a un certain nombre de retards d'encodage des dossiers au niveau de l'accusé de réception", reconnaît le ministre, qui assure que cela est toutefois en voie de résorption.

Depuis le premier janvier, les Wallons ne peuvent plus introduire de demandes pour ces deux primes, et ce pour une période de trois mois. Durant le mois de décembre, "près de 13.000 dossiers de demandes de primes (pour des travaux réalisés et facturés en 2014) et plus de 4.000 demandes pour bénéficier des mesures transitoires ont été réceptionnés, indique le ministre wallon en charge de l'Energie Paul Furlan (PS). Cet emballement a cependant des revers. "Il y a un certain nombre de retards d'encodage des dossiers au niveau de l'accusé de réception", reconnaît le ministre, qui assure que cela est toutefois en voie de résorption.