La Panne a vu le prix des habitations baisser l'an dernier, selon les chiffres de la Fédération royale du notariat belge. Le prix médian des appartements a faibli de 7 % en 2017 pour s'établir à 179.500 euros. Sur la digue, le prix s'est tassé dans les mêmes proportions (7%) pour se fixer à 214.000 euros.
...

La Panne a vu le prix des habitations baisser l'an dernier, selon les chiffres de la Fédération royale du notariat belge. Le prix médian des appartements a faibli de 7 % en 2017 pour s'établir à 179.500 euros. Sur la digue, le prix s'est tassé dans les mêmes proportions (7%) pour se fixer à 214.000 euros. Ce recul fait suite à une impressionnante escalade de 20 % en 2016. Les prix reviennent désormais peu à peu à la normale. " L'offre de biens à vendre abonde et les promoteurs bâtissent à tour de bras, constate Stefaan Berquin, gérant de l'Agence Leroy. Cette suroffre entraîne le tassement des prix des appartements existants. Les propriétaires qui ont acheté il y a une dizaine d'années et qui souhaitaient revendre ont longtemps espéré un redressement des prix mais le miracle ne s'est pas produit. Ils assistent à l'alignement des prix au niveau d'il y a une dizaine d'années. Le retour à plus de réalisme sur le marché est toujours bien vu par les courtiers. " Les investisseurs ne manquent pas sur le marché. Quant aux acheteurs, ils sont aujourd'hui plus critiques. Ils posent des questions sur l'ascenseur et le toit, se renseignent sur les charges et le syndic. " Ils savent aussi que la rénovation d'un appartement bâti il y a 30 ou 40 ans coûte facilement 30.000 euros, indique Stefaan Berquin. Les ventes battent leur plein. Après les vacances de Pâques, le nombre de transactions avait déjà augmenté de 30 %. " Selon de Crombrugghe & Partners, le bâti neuf à La Panne se négocie 3.150 euros/m2. Le prix maximum s'élève à 3.500 euros/m2 avec comme record absolu 4.700 euros/m2. " Pour un bel appartement sur la digue ou sur l'Esplanade, comptez 3.500 à 3.750 euros/m2 ", précise Stefaan Berquin. Les loyers sont eux aussi en berne. Un appartement luxueux de deux chambres avec vue sur mer se loue 1.250 euros par semaine en haute saison. " Ailleurs, le même appartement se loue 500 euros la semaine, affirme l'agent immobilier. Sans compter la nourriture et les loisirs. Pour ce prix-là, on peut s'offrir un voyage all inclusive à l'étranger, soleil garanti. La côte belge est ce qu'elle est. Quand le temps est au beau fixe, mon téléphone n'arrête pas de sonner. " A peine 6.000 des 14.000 logements pannoises répertoriées font office de résidences principales pour 11.000 personnes domiciliées. Le marché immobilier a du plomb dans l'aile. Les prix ont régressé de 3 % à La Panne (186.250 euros en moyenne). Rien d'étonnant quand on sait que la commune a enregistré la plus forte décote (- 15%) dans ce segment au cours des cinq dernières années. " Autrefois très prisées, les grosses villas ont fait leur temps, déplore Stefaan Berquin. Les maisons de 30 ou 35 ans nécessitent trop de frais. Elles se vendent au prix du terrain, encore déduit des frais de démolition pour y construire du neuf. "