" Nous ne savons plus où donner de la tête depuis quelques semaines. Certaines de nos agences arrivent à peine à suivre. Nous rattrapons le temps perdu en quelque sorte car les ventes ont eu du mal à décoller en début d'année à cause des rumeurs d'abaissement des droits d'enregistrement. Il a fallu un moment avant que les gens comprennent que la nouvelle réglementation ne s'applique pas aux secondes résidences. " Vincent Beuten, gérant d'ERA Servimo (agences à Oostduinkerke, Coxyde, Saint-Idesbald, Nieuport et La Panne), se dit moyennement satisfait des ventes des cinq premiers mois de l'année.
...

" Nous ne savons plus où donner de la tête depuis quelques semaines. Certaines de nos agences arrivent à peine à suivre. Nous rattrapons le temps perdu en quelque sorte car les ventes ont eu du mal à décoller en début d'année à cause des rumeurs d'abaissement des droits d'enregistrement. Il a fallu un moment avant que les gens comprennent que la nouvelle réglementation ne s'applique pas aux secondes résidences. " Vincent Beuten, gérant d'ERA Servimo (agences à Oostduinkerke, Coxyde, Saint-Idesbald, Nieuport et La Panne), se dit moyennement satisfait des ventes des cinq premiers mois de l'année. La demande de secondes résidences de vacances est en pleine croissance, dit-il, à Saint-Idesbald surtout. " Les prix sont encore assez stables pour le moment mais j'anticipe une hausse à court terme. Les acheteurs ont de moins en moins tendance à négocier le prix. Quels sont les atouts de Saint-Idesbald ? C'est une petite cité balnéaire, calme et authentique. Une commune qui attire les artistes et s'impose de plus en plus sur la scène culinaire. Je songe à notamment à Dierendonck, une des boucheries les plus connues de Belgique, qui vient d'ouvrir un restaurant déjà auréolé d'une étoile Michelin. Le boulanger Stephan Destrooper est une autre adresse très appréciée des amateurs de bonne chère. Sans parler des nombreuses poissonneries de qualité et des restaurants hors pair. " Les appartements à proximité du club de voile affichent les prix les plus élevés, constate Vincent Beuten. " Le prix des nouvelles constructions avoisine 4.000 à 5.000 euros/m2 selon le degré de finition ", précise-t-il. A Coxyde, les prix sont légèrement sous pression. " Mais pas le prix des nouvelles constructions, souligne le gérant. Le bâti neuf de qualité de finition irréprochable est très prisé. " Comme le rappelle Vincent Beuten, les autorités communales continuent à investir dans l'infrastructure. Après le réaménagement de la Zeelaan, la principale artère commerçante de Coxyde, c'est aujourd'hui au tour de la digue entre Coxyde et Saint-Idesbald de faire peau neuve. Oostduinkerke a elle aussi le vent en poupe, à en croire l'agent immobilier. " Les prix crèvent les plafonds dans les quartiers Duinpark - aussi appelé le Petit Knokke à cause du style des appartements -, Sint-André et Groenendijk, à la frontière avec Nieuport. Un nouvel appartement offrant une vue dégagée se négocie facilement 5.000 à 7.000 euros/m2. " Les statistiques font apparaître le double visage du marché immobilier de Coxyde-Oostduinkerke. Les notaires ont noté en 2017 une décote du prix médian des appartements de 1,9 % à 230.000 euros. Les appartements en front de mer encaissent même un recul de 4 %. Par contre, les nouveaux appartements enregistrent une nouvelle progression de 3,6 %, soit 4.350 euros/m2, selon le bureau d'études de Crombrugghe & Partners. Vincent Beuten confirme ce marché à deux vitesses. " Les appartements vétustes trouvent difficilement preneur et se déprécient, corrobore-t-il. C'est flagrant à Coxyde. Il y a de réelles opportunités pour les candidats-acheteurs qui n'ont pas peur d'entreprendre des travaux de rénovation. "