Blankenberge est la seule commune côtière à noter un rebond aussi spectaculaire. Malgré cela, elle figure toujours avec La Panne et Zeebrugge dans la catégorie des cités balnéaires bon marché.
...

Blankenberge est la seule commune côtière à noter un rebond aussi spectaculaire. Malgré cela, elle figure toujours avec La Panne et Zeebrugge dans la catégorie des cités balnéaires bon marché. Sur la digue de Blankenberge, les notaires ont enregistré une majoration des prix de pas moins de 26,9 %, ce qui porte le prix médian 247.500 euros. Ce pourcentage exceptionnellement élevé n'est en fait qu'un redressement après la correction des années précédentes. " Il y a eu quelques ventes forcées sur la digue, confie Bart Vandemoortele, gérant d'Immo Marina. Souvent à cause des frais de rénovation indispensables. La rénovation de façade coûte facilement 10.000 euros au propriétaire, auxquels il faut ajouter 2.000 ou 3.000 euros si le toit doit lui aussi être refait. Certains propriétaires craignent de ne pas pouvoir amortir une telle dépense. " Un appartement de 80 m2 de deux chambres récemment rénové coûte 260.000 à 280.000 euros, indique Bart Vandemoortele. A Blankenberge, les prix les plus élevés s'affichent derrière la digue, avenue Franchomme. Les appartements avec terrasse ensoleillée et vue imprenable sur le port de plaisance se négocient au prix fort. " Le même appartement de deux chambres coûte 50.000 à 70.000 euros de plus que l'appartement en front de mer ", constate Bart Vandemoortele. Avec 7,8 % de l'ensemble des transactions immobilières de la côte (chiffre du Baromètre des notaires), Blankenberge constitue le marché immobilier le plus important de la côte orientale après Knokke (18%). 2017 a été un excellent cru pour le marché immobilier de Blankenberge. Les activités de vente ont progressé de 6,1 % l'an dernier. Le début de l'année 2018 a été plutôt hésitant, selon les dires de Bart Vandemoortele. " La confusion quant à l'abaissement des droits d'enregistrement a provoqué un ralentissement de l'activité, explique-t-il. Mais depuis le mois d'avril, les ventes s'accélèrent. Dans la catégorie de prix jusqu'à 350.000 euros, les ventes battent leur plein. Au-delà des 350.000 euros, les choses se compliquent. Sur le marché des nouvelles constructions, l'offre est nettement plus réduite qu'il y a une dizaine d'années. Qui plus est, les nouveaux appartements sont relativement coûteux. Les promoteurs immobiliers qui ont payé le prix fort pour acquérir des terrains à Blankenberge au milieu des années 2000 répercutent aujourd'hui leur dépense sur le prix du bâti neuf. " Les statistiques du bureau d'études de Crombrugghe & Partners révèlent une évolution des prix très horizontale sur le marché des nouvelles constructions à Blankenberge. Le prix au mètre carré se stabilise à 3.050 euros depuis deux ans, soit une valorisation de 2,5 % en cinq ans.