Lire également l'article "Exit l'industrie, hello l'immobilier"
...

La sidérurgie, moteur de l'économie liégeoise depuis des décennies, était en pleine déliquescence. "La métallurgie employait des milliers de personnes, poursuit Christian Delcourt. Il était clair, déjà à l'époque, qu'il fallait à tout prix diversifier le tissu industriel pour compenser les pertes d'emploi. Trois politiciens régionaux, véritables poids lourds - tant au niveau national qu'au niveau de leur parti -, ont conçu une vision ambitieuse commune de développement de l'aéroport, à savoir André Cools (PS), Jean Gol (PRL) et Jean-Pierre Grafé (PSC)."Sur base d'une étude approfondie, les Liégeois ont défini deux grands axes prioritaires : les vols cargo et les vols charter. "Le choix du cargo et de la logistique a été dicté par la situation géographique stratégique de Liège, véritable carrefour au centre de l'Europe, à mi-chemin entre l'Europe du nord et du sud, en plein sur l'axe Angleterre-Allemagne, précise le porte-parole. Liège est aussi un port intérieur important pour les géants portuaires Anvers et Rotterdam."Liege Airport fait aujourd'hui figure de hotspot logistique de premier plan. Quelque 660.000 tonnes de marchandises ont transité par l'aéroport de Liège en 2016, ce qui en fait le principal aéroport cargo du pays et le huitième d'Europe. L'aéroport fournit 3.600 emplois directs.La croissance de l'aéroport va de pair avec de nouveaux projets immobiliers. Sur son propre terrain, le développement et la gestion des nouveaux bureaux et entrepôts sont assurés par la filiale immobilière Liege Airport Business Park. Un entrepôt de 6.000 m2 devrait sortir de terre cette année, soit un investissement de 4 millions d'euros. Liege Airport Business Park a également construit un complexe de bureaux (10.000 m2) déjà occupé à 93 %. "Un aéroport attire de nombreuses entreprises, constate Christian Delcourt. C'est une fenêtre sur le monde. Notre aéroport est en outre parfaitement connecté."En collaboration avec la SOWAER (la société aéroportuaire wallonne), Liege Airport s'occupe également de la promotion immobilière des 470 ha des environs immédiats de l'aéroport. Mi-mars, la société annonçait une première transaction immobilière importante. L'Escale Liège, une coopération du promoteur immobilier anversois Project2 et de la société de construction liégeoise Bernard Construction, va investir 18 millions d'euros dans un vaste projet de bureaux. La firme projette de construire au sud de l'aéroport des immeubles de bureaux de 820 m2 sur quatre étages, ainsi qu'un immeuble de services de huit étages.