Le marché s'est vraiment écroulé, constate la Confédération, qui plaide pour "un incitant fiscal fort pour réenclencher la dynamique d'investissement des ménages dans l'immobilier".

La crise sanitaire tombe d'autant plus mal pour le secteur que la période actuelle est habituellement propice aux ventes de nouveaux projets, souligne-t-on.

Les ventes de logements baissent toujours durant l'été, ce qui provoquera, sans reprise, une forte baisse d'activité pour les constructeurs à partir de l'automne, prévoit la Confédération.

Le marché s'est vraiment écroulé, constate la Confédération, qui plaide pour "un incitant fiscal fort pour réenclencher la dynamique d'investissement des ménages dans l'immobilier". La crise sanitaire tombe d'autant plus mal pour le secteur que la période actuelle est habituellement propice aux ventes de nouveaux projets, souligne-t-on. Les ventes de logements baissent toujours durant l'été, ce qui provoquera, sans reprise, une forte baisse d'activité pour les constructeurs à partir de l'automne, prévoit la Confédération.