"Une situation dramatique", selon le directeur de NVB Nico Rietdijk. "Avant la crise, on vendait 4.000 nouvelles maisons par mois. Au début de l'année 2011, on en vendait encore 2.500".

Avec Belga

"Une situation dramatique", selon le directeur de NVB Nico Rietdijk. "Avant la crise, on vendait 4.000 nouvelles maisons par mois. Au début de l'année 2011, on en vendait encore 2.500". Avec Belga