Ce qui revient à dire qu'une large majorité trouve activement les moyens de contourner la loi ou se cache passivement derrière la volonté supposée ou réelle des bailleurs de filtrer les candidats locataires. Comme on ne manque pas de le dire au Centre pour l'Egalité des Chances, il y a aussi des discriminations liées aux préférences sexuelles ou aux handicaps. Bien souvent, les discriminations à l'égard de ces personnes se concrétisent par des exigences plus élevées: références, documents inutiles ou excessifs.

A l'IPI, on rappelle qu'il y a longtemps que l'institut s'intéresse à ce phénomène, mais qu'en tout état de cause "c'est un travail de longue haleine parce qu'il faut faire évoluer les mentalités", notamment en formant les agents - et le Centre pour l'Egalité des Chances y contribue - à ne pas céder aux pressions discriminatoires de leurs clients.

Ce qui revient à dire qu'une large majorité trouve activement les moyens de contourner la loi ou se cache passivement derrière la volonté supposée ou réelle des bailleurs de filtrer les candidats locataires. Comme on ne manque pas de le dire au Centre pour l'Egalité des Chances, il y a aussi des discriminations liées aux préférences sexuelles ou aux handicaps. Bien souvent, les discriminations à l'égard de ces personnes se concrétisent par des exigences plus élevées: références, documents inutiles ou excessifs. A l'IPI, on rappelle qu'il y a longtemps que l'institut s'intéresse à ce phénomène, mais qu'en tout état de cause "c'est un travail de longue haleine parce qu'il faut faire évoluer les mentalités", notamment en formant les agents - et le Centre pour l'Egalité des Chances y contribue - à ne pas céder aux pressions discriminatoires de leurs clients.