Le refrain est connu : l'immobilier belge navigue sur une mer d'huile.Tous les indicateurs sont au vert. Mieux : l'effet de la baisse des taux hypothécaires amorcée en 2014 laisse espérer encore quelques belles années, alors que les avertissements sur une éventuelle surchauffe du marché ou une bulle immobilière ne se sont jamais vérifiés. Et ce grâce à quelques garde-fous qui protègent le secteur du naufrage, tels un taux d'endettement faible, un taux de propriété élevé, une épargne des ménages qui déborde et des régimes fiscaux stables. Mais quid des perspectives réelles ? Trends-Tendances a rassemblé l'avis de 12 experts en immobilier sur le sujet. Tour d'horizon en 10 questions.
...