L'organisation du secteur redoute une perte de production de 0,3 à 0,5% en raison du relèvement à 10 ans (au lieu de 5 ans) de l'âge du logement pour l'application du taux réduit de TVA à 6%.

"Par ailleurs, aucune mesure de relance n'a été prise pour soutenir la construction de logements neufs, les négociateurs n'ayant pas souhaité donner suite à la demande de la Confédération d'abaisser la TVA à 12% sur ce type de construction", souligne encore la Confédération Construction.

Par ailleurs, l'organisation pense que, en dehors du saut d'index, les réductions de charges sociales des entreprises se solderont par une réduction "d'à peine 1%".

L'organisation du secteur redoute une perte de production de 0,3 à 0,5% en raison du relèvement à 10 ans (au lieu de 5 ans) de l'âge du logement pour l'application du taux réduit de TVA à 6%. "Par ailleurs, aucune mesure de relance n'a été prise pour soutenir la construction de logements neufs, les négociateurs n'ayant pas souhaité donner suite à la demande de la Confédération d'abaisser la TVA à 12% sur ce type de construction", souligne encore la Confédération Construction. Par ailleurs, l'organisation pense que, en dehors du saut d'index, les réductions de charges sociales des entreprises se solderont par une réduction "d'à peine 1%".