Il s'agit d'une proposition d'aménagement des bords de Meuse relativement futuriste et audacieuse. L'idée est de développer, sur un kilomètre de long (depuis la sortie d'autoroute, au sud de Visé, jusqu'à la gare), un ensemble de logements, de loisirs et de commerces au bord de l'eau. " Le concept se...

Il s'agit d'une proposition d'aménagement des bords de Meuse relativement futuriste et audacieuse. L'idée est de développer, sur un kilomètre de long (depuis la sortie d'autoroute, au sud de Visé, jusqu'à la gare), un ensemble de logements, de loisirs et de commerces au bord de l'eau. " Le concept sera de rendre à Visé son bord de Meuse, tout en améliorant son accès, ses équipements et sa mobilité douce, explique l'architecte Luc Spits. Des volumes n'excédant pas le rez +7 garnissent ponctuellement le parc. Côté Meuse, des éléments rejoignent également le niveau de l'eau. Ils sont recouverts de toitures vertes praticables qui assurent les pentes douces pour l'accès des piétons. " Le programme comprend 54.500 m2 de résidentiel, 9.445 m2 de commerces, 3.652 m2 d'horeca et 2.689 m2 de loisirs. Le dossier est au stade de l'avant-projet. " Il n'appartient plus à la voiture de façonner le paysage mais bien à l'architecture de rendre au citoyen ce que l'automobile lui a dérobé ", poursuit Luc Spits. Le projet prévoit également une nouvelle passerelle piétonne reliant l'île Robinson. Comme à chaque fois, Luc Spits cherche des investisseurs. Une manière de procéder qui connaît une certaine réussite puisque le projet Meuse View de 86 appartements et d'une résidence-services est en chantier (permis délivré en mars 2017 au promoteur Perspective Groupe) alors que pour la Sky Peak de 29 étages à Liège, le terrain est en passe d'être trouvé et que les investisseurs sont dans les starting-blocks.