La hausse résulte d'une très forte demande, explique Bart van Opstal, porte-parole de notaires.be. Durant les derniers mois, le nombre de transactions immobilières a augmenté de 5,4%.

Cela a été le troisième trimestre le plus dense depuis dix ans, ajoute M. van Opstal. L'augmentation a été plus forte en Flandre (+2,2% à 282.423 euros) et en Wallonie (+2% à 193.410 euros) qu'à Bruxelles (+0,5% à 451.096 euros). La demande est principalement portée par la crainte des acheteurs de voir les taux remonter.

L'offre étant suffisamment importante en Belgique, il n'y a cependant pas de risque de voir les prix exploser, selon les notaires. Le marché des appartements a lui été stable (+0,8% à 220.925). Il a augmenté en Flandre (+1,5% à 226.324 euros) mais baissé en Wallonie (-1,5% à 171.884 euros) et à Bruxelles (-0,7% à 237.880 euros).

La hausse résulte d'une très forte demande, explique Bart van Opstal, porte-parole de notaires.be. Durant les derniers mois, le nombre de transactions immobilières a augmenté de 5,4%. Cela a été le troisième trimestre le plus dense depuis dix ans, ajoute M. van Opstal. L'augmentation a été plus forte en Flandre (+2,2% à 282.423 euros) et en Wallonie (+2% à 193.410 euros) qu'à Bruxelles (+0,5% à 451.096 euros). La demande est principalement portée par la crainte des acheteurs de voir les taux remonter. L'offre étant suffisamment importante en Belgique, il n'y a cependant pas de risque de voir les prix exploser, selon les notaires. Le marché des appartements a lui été stable (+0,8% à 220.925). Il a augmenté en Flandre (+1,5% à 226.324 euros) mais baissé en Wallonie (-1,5% à 171.884 euros) et à Bruxelles (-0,7% à 237.880 euros).