Ce montant colossal, qui représente plus de trois fois le PIB belge, se répartit en 863 milliards d'euros de terrains et 549 milliards d'euros de logements. Les terrains supportant des bâtiments résidentiels représentent la grande majorité (74,2% en 2016) des terrains détenus par les particuliers, devant les terrains agricoles (4,5%), les terrains à bâtir (5,0 %) et les "terrains supportant d'autres bâtiments et ouvrages de génie civil" (6,3 %). Le patrimoine immobilier des Belges dépasse leur patrimoine financier net qui s'élevait, lui, à 1.066 milliards d'euros (252% du PIB) fin 2016. Fin 2005, le patrimoine immobilier total des ménages représentait 866 milliards d'euros (278% du PIB) tandis que leur patrimoine financier net s'élevait à 729 milliards d'euros (234% du PIB).

Ce montant colossal, qui représente plus de trois fois le PIB belge, se répartit en 863 milliards d'euros de terrains et 549 milliards d'euros de logements. Les terrains supportant des bâtiments résidentiels représentent la grande majorité (74,2% en 2016) des terrains détenus par les particuliers, devant les terrains agricoles (4,5%), les terrains à bâtir (5,0 %) et les "terrains supportant d'autres bâtiments et ouvrages de génie civil" (6,3 %). Le patrimoine immobilier des Belges dépasse leur patrimoine financier net qui s'élevait, lui, à 1.066 milliards d'euros (252% du PIB) fin 2016. Fin 2005, le patrimoine immobilier total des ménages représentait 866 milliards d'euros (278% du PIB) tandis que leur patrimoine financier net s'élevait à 729 milliards d'euros (234% du PIB).