La province namuroise a connu une hausse de transactions de 9% par rapport à 2017. C'est la plus forte du pays, devant la province de Liège (+ 6,1%) et le Hainaut (+ 5,8%). En comparaison, la moyenne nationale, encouragée par des taux d'intérêt hypothécaires stables (1,95% fin décembre), est de + 1,6%. "On sent un réel attrait pour le territoire et il est encouragé par les communes, que cela soit à Namur, Dinant ou encore Ciney", a commenté la notaire namuroise, Géraldine Van Bilsen. "Le Brabant wallon est saturé et trop cher, la province de Namur apparaît donc comme une bonne solution pour beaucoup". "Les années prochaines s'annoncent très prometteuses, avec les nombreux projets et grands travaux en cours", a-t-elle ajouté. "Cela devrait permettre à l'offre de mieux rencontrer la demande croissante."

Les experts nuancent toutefois l'augmentation enregistrée en 2018, rappelant que le Namurois représente toujours un faible volume des transactions à l'échelle du pays. C'est même l'une des trois provinces où le moins de transactions ont été enregistrées avec le Luxembourg, juste devant le Brabant wallon, la zone la moins étendue. "Mais cela devrait évoluer dans les années à venir, si la volonté d'urbanisation et du développement en périphérie est maintenue", a affirmé Mme Van Bilsen.

Prix moyen d'une maison

Le prix moyen d'une maison sur le territoire est estimé à 192.783 euros (+ 2,9%), contre 251.584 euros en Belgique (+ 4,7%). C'est un peu plus que la moyenne wallonne (189.257 euros, + 3,7%), mais nettement moins qu'en Flandre (277.304 euros, + 3,8%) et qu'à Bruxelles (425.721 euros, + 5,3%). A l'échelle régionale, la province de Namur se situe désormais au même niveau que le Luxembourg (193.779 euros, stable) et reste plus chère que la province de Liège (181.852 euros, + 4%). La moyenne la plus élevée revient elle au Brabant wallon (323.304 euros, + 2,5%), le Hainaut restant la zone la moins chère du pays (153.890 euros, + 6,2%). "Le parc vieillissant de maisons dans le Namurois n'encourage pas le marché", a expliqué Mme Van Bilsen. "De nouvelles mesures devraient être prises par les autorités pour encourager leur rénovation, au même titre que la promotion des nouvelles formes de cohabitation."

Alors que le prix moyen d'un appartement est en hausse de 1,8% à l'échelle nationale (220.095 euros), la province de Namur se distingue sur ce point par sa stabilité. Il faut compter en moyenne 172.755 euros pour y acquérir ce type de bien, soit 0,9% de moins que la moyenne wallonne, 23% de moins qu'en Flandre et 28,1% qu'en Région bruxelloise. "Mais il faut toujours relativiser ces prix moyens, qui dépendent de la nature des biens vendus", a précisé Mme Van Bilsen.