Dans le détail, le nombre de transactions a augmenté de 12,5% à Bruxelles et de 13,6% en Flandre, avec notamment une progression de 19,8% en Flandre occidentale, alors qu'il a baissé de 2,8% en Wallonie.

Par ailleurs, le prix moyen d'une maison d'habitation est resté relativement stable au cours de l'année écoulée, en hausse de 0,9% par rapport à 2015 (+0,4% en Wallonie, +0,8% en Flandre et +4,8% à Bruxelles).

En 2016, ce prix moyen s'élevait à 236.831 euros, contre 234.699 euros en 2015. Si l'on tient compte de l'inflation de 1,7%, les prix réels des maisons ont même légèrement chuté. Quant au prix moyen d'un appartement, il a augmenté de 3,6% par rapport à 2015. L'année dernière, le prix moyen d'un appartement atteignait 212.465 euros, contre 205.148 euros en 2015.

Dans ce secteur, la Wallonie a enregistré une progression de 5,2%, la hausse s'élevant à 3% à Bruxelles et à 4% en Flandre. Enfin, le prix moyen par m2 pour les terrains à bâtir a continué à progresser, de +3,8% en Flandre à +5% en Wallonie. "Les taux d'intérêt bas constituent indéniablement un facteur clé" dans les résultats de 2016, a commenté Bart Van Opstal, porte-parole de notaire.be. "Ils ont facilité l'accès à la propriété pour de nombreux jeunes.

L'immobilier était également intéressant à titre d'investissement, sous de nouvelles formes comme des garages, des chambres d'hôtel ou des kots étudiants", a-t-il ajouté en pointant également l'impact du vieillissement de la population, "les personnes âgées revendant leur habitation pour acheter un appartement ou une forme de logement accompagné".

Dans le détail, le nombre de transactions a augmenté de 12,5% à Bruxelles et de 13,6% en Flandre, avec notamment une progression de 19,8% en Flandre occidentale, alors qu'il a baissé de 2,8% en Wallonie. Par ailleurs, le prix moyen d'une maison d'habitation est resté relativement stable au cours de l'année écoulée, en hausse de 0,9% par rapport à 2015 (+0,4% en Wallonie, +0,8% en Flandre et +4,8% à Bruxelles). En 2016, ce prix moyen s'élevait à 236.831 euros, contre 234.699 euros en 2015. Si l'on tient compte de l'inflation de 1,7%, les prix réels des maisons ont même légèrement chuté. Quant au prix moyen d'un appartement, il a augmenté de 3,6% par rapport à 2015. L'année dernière, le prix moyen d'un appartement atteignait 212.465 euros, contre 205.148 euros en 2015. Dans ce secteur, la Wallonie a enregistré une progression de 5,2%, la hausse s'élevant à 3% à Bruxelles et à 4% en Flandre. Enfin, le prix moyen par m2 pour les terrains à bâtir a continué à progresser, de +3,8% en Flandre à +5% en Wallonie. "Les taux d'intérêt bas constituent indéniablement un facteur clé" dans les résultats de 2016, a commenté Bart Van Opstal, porte-parole de notaire.be. "Ils ont facilité l'accès à la propriété pour de nombreux jeunes. L'immobilier était également intéressant à titre d'investissement, sous de nouvelles formes comme des garages, des chambres d'hôtel ou des kots étudiants", a-t-il ajouté en pointant également l'impact du vieillissement de la population, "les personnes âgées revendant leur habitation pour acheter un appartement ou une forme de logement accompagné".