Les prix des logements ont encore augmenté au premier semestre en Belgique. Selon les calculs de Fednot, la Fédération royale du notariat belge, le prix médian des maisons s'élève désormais à 235.000 euros, soit une augmentation de plus de 2 % en six mois. Les appartements ne sont pas épargnés : leur prix médian est passé de 195.000 à 200.000 euros (+2,5 %).

© -

C'est en Wallonie que l'augmentation est la plus marquée (+ 3 %, à 170.000 euros). Dans la Région de Bruxelles- Capitale, elle est restée limitée à 1,3 %, à 400.000 euros, contre 1,2 % (260.000 euros) en Flandre. Quelles que soient les différences régionales, l'immobilier belge semble se soucier comme d'une guigne de la nervosité qui gagne les marchés financiers. Le nombre élevé de transactions semble même suggérer l'existence d'un lien positif : en ces temps d'incertitudes boursières et de taux d'intérêt historiquement bas, nombreux sont les Belges qui perçoivent l'immobilier local comme un investissement alternatif sûr.

Axe Anvers-Bruxelles

Le phénomène incite évidemment à poser une nouvelle fois la question de l'accessibilité des logements en Belgique ou, du moins, dans une partie du plat pays. La carte de l'immobilier montre clairement que, chez nous, les marchés du logement les plus onéreux se concentrent autour de Bruxelles et d'Anvers, les deux plus grandes villes du pays, dont les sphères d'influence semblent désormais s'étendre à un point tel qu'elles se touchent presque. Sur l'axe Anvers-Bruxelles, le nombre de communes où le prix médian des maisons dépasse 300.000 euros ne cesse d'augmenter. Dans les communes périphériques résidentielles et vertes, comme Woluwe-Saint-Pierre, Kraainem, Schilde ou Hove, ces prix élevés sont monnaie courante. Légèrement plus loin, par exemple à Keerbergen, Tremelo ou Duffel, ils le deviennent peu à peu.

A Bruxelles, la pression se fait sentir jusque dans la périphérie sud : Beersel, Braine-le-Château et Ittre ont franchi le cap des 300.000 euros. C'est également le cas, un peu plus à l'est, dans les communes de Court-Saint-Etienne, Mont-Saint-Guibert et Walhain.