La fédération sectorielle "se réjouit" que le gouvernement fédéral s'attelle rapidement à cet accord mais ajoute que les mesures sont insuffisantes face au nombre trop important d'emplois vacants.

Selon la Confédération construction, la lutte contre la pénurie de main-d'oeuvre passe avant tout par un changement de mentalité dans l'enseignement. "L'alternance doit être une priorité dans ce contexte, mais ce système d'enseignement peine à rentrer dans les moeurs, en dépit d'efforts au niveau régional", ajoute-t-elle.