Le nouveau complexe, qui s'étendra sur un site de 15 hectares, doit remplacer les prisons vétustes et surpeuplées de Saint-Gilles, Forest et Berkendael. Il sera composé de deux maisons d'arrêt pour hommes, d'une maison de peine pour hommes, d'un centre fermé pour femmes, d'un centre ouvert pour femmes, d'un centre d'observation, d'un département psychiatrique et centre médical.

Ce "village pénitentiaire" pourra accueillir 1.190 détenus au total, a rappelé la Régie.

Les travaux ont été confiés au consortium CAFASSO, composé de Denys, FCC Construcción et Macquarie Capital. Celui-ci sera également en charge de la maintenance de la prison de 116.000 m2 durant 25 ans, avant sa rétrocession à l'Etat belge.

Le nouveau complexe, qui s'étendra sur un site de 15 hectares, doit remplacer les prisons vétustes et surpeuplées de Saint-Gilles, Forest et Berkendael. Il sera composé de deux maisons d'arrêt pour hommes, d'une maison de peine pour hommes, d'un centre fermé pour femmes, d'un centre ouvert pour femmes, d'un centre d'observation, d'un département psychiatrique et centre médical. Ce "village pénitentiaire" pourra accueillir 1.190 détenus au total, a rappelé la Régie. Les travaux ont été confiés au consortium CAFASSO, composé de Denys, FCC Construcción et Macquarie Capital. Celui-ci sera également en charge de la maintenance de la prison de 116.000 m2 durant 25 ans, avant sa rétrocession à l'Etat belge.