Les permis accordés en 2014 concernaient 22.286 maisons unifamiliales et 31.535 appartements.

Le nombre de permis accordés a été particulièrement élevé durant les premiers mois de l'année, avec un pic à plus de 9.000 permis en avril. Ce pic est lié aux exigences énergétiques plus strictes entrées en vigueur au début de l'année 2015 en Flandre.

La hausse du nombre de permis pour une nouvelle construction est donc plus élevée au nord du pays (+13%, à plus de 40.000) qu'en Wallonie (+7,6%, à plus de 12.000).

La surface moyenne habitable par logement est passée l'an dernier sous les 100 mètres carrés (97 m2). Cette tendance s'explique par la recherche d'un habitat plus réduit mais aussi par le succès rencontré par les appartements. Le nombre de permis pour appartements a augmenté de 13% et celui pour des maisons unifamiliales de 6%.

En 2013, le nombre de permis de bâtir n'avait pas dépassé les 49.000 unités (plus de 21.000 maisons unifamiliales et près de 28.000 appartements).

Le nombre de demande de rénovation reste stable par rapport à 2013 (plus de 27.000), tout comme le nombre de permis pour des bâtiments non-résidentiels (près de 4.500).

Les permis accordés en 2014 concernaient 22.286 maisons unifamiliales et 31.535 appartements.Le nombre de permis accordés a été particulièrement élevé durant les premiers mois de l'année, avec un pic à plus de 9.000 permis en avril. Ce pic est lié aux exigences énergétiques plus strictes entrées en vigueur au début de l'année 2015 en Flandre.La hausse du nombre de permis pour une nouvelle construction est donc plus élevée au nord du pays (+13%, à plus de 40.000) qu'en Wallonie (+7,6%, à plus de 12.000).La surface moyenne habitable par logement est passée l'an dernier sous les 100 mètres carrés (97 m2). Cette tendance s'explique par la recherche d'un habitat plus réduit mais aussi par le succès rencontré par les appartements. Le nombre de permis pour appartements a augmenté de 13% et celui pour des maisons unifamiliales de 6%.En 2013, le nombre de permis de bâtir n'avait pas dépassé les 49.000 unités (plus de 21.000 maisons unifamiliales et près de 28.000 appartements).Le nombre de demande de rénovation reste stable par rapport à 2013 (plus de 27.000), tout comme le nombre de permis pour des bâtiments non-résidentiels (près de 4.500).