L'endroit, appelé "Le Clos Fleuri", a joué un rôle important dans le travail de Marc Sleen, le père spirituel de Néron. Deux ans après sa mort survenue en 2016, sa veuve Catharina Kochuyt, actuelle propriétaire, avait ressenti le besoin de vendre la propriété, tout en formulant le souhait que la villa subsiste après la vente.

Depuis juillet, plusieurs personnes avaient manifesté leur intérêt auprès de l'agence immobilière, qui avait effectué plusieurs visites. "Finalement, le choix s'est porté sur une acheteuse qui apprécie la maison pour son emplacement et son architecture", indique Kristof Welleman de Architectenwoning, sans révéler le prix de vente.

"Vendeur et acheteuse avaient de bons rapports." Les rénovations porteront principalement sur des interventions liées à la durabilité et au confort, tout en conservant l'aspect d'origine.