La Tour des Finances (y compris le Door building adjacent) représente environ 200.000 mètres carrés de bureaux situés au croisement entre le boulevard du Jardin Botanique et la rue Royale.

La tour abrite aujourd'hui le service public des Finances, qui loue à long terme cet espace de bureaux. La Sécurité sociale et d'autres services publics y sont également implantés.

Le fournisseur de services financiers et d'investissements Meritz Securities gère des actifs d'une valeur de plus de 45 milliards d'euros. Meritz est actif sur le marché immobilier européen depuis un certain temps et a récemment acquis des bureaux de grande envergure au Royaume-Uni, en France et en Allemagne.

Breevast et ZBG avaient acquis la Tour des Finances pour 311 millions d'euros en décembre 2001 après avoir remporté un appel d'offres public, organisé par le gouvernement fédéral belge.

"Cette opération de vente et de cession-bail comprenait une rénovation et un réaménagement complets, y compris un vaste programme de désamiantage du plus grand immeuble de bureaux indépendants de Belgique couvrant 36 étages. Les travaux, commencés en 2005, ont duré plus de 3 ans et ont coûté 325 millions d'euros", précisent Breevast et ZBG.

"La vente de la Tour des Finances est une opération importante qui marque l'engagement de Breevast et ZBG depuis près de deux décennies à réaliser un actif haut de gamme au coeur de Bruxelles alliant bureaux et espaces résidentiels. Cette transaction réussie reflète l'intérêt international croissant pour les projets de revitalisation urbaine à grande échelle dans lesquels nous nous spécialisons", a commenté Henk Brouwer, PDG de Breevast et membre du conseil d'administration de ZBG.

Le projet des Néerlandais comprenait également le redéveloppement, au travers du projet RAC Belair, de plus de 90.000 mètres carrés de bureaux, 45.000 mètres carrés d'appartements résidentiels, 5.000 mètres carrés de commerces, une école de 7.500 mètres carrés et près de 2.000 places de parking. Ces actifs ont été vendus entre 2014 et 2017.

La location de la Tour des Finances au-dessus des prix du marché

Le prix de location de la Tour des Finances à Bruxelles s'élèverait désormais à 350 euros par mètre carré par an alors que des bureaux comparables à Bruxelles se louent de 225 à 250 euros le mètre carré, ce qui représente une différence de 15 à 20 millions d'euros par an, écrit De Tijd lundi.

La tour abrite aujourd'hui le service public des Finances, qui loue à long terme cet espace de bureaux. La Sécurité sociale et d'autres services publics y sont également implantés. La Régie des bâtiments a conclu en 2004 un contrat de bail pour le bâtiment. Un contrat d'une durée de 30 ans qui prévoit une indexation automatique du loyer. Celui-ci a également été adapté à la suite d'importants travaux de rénovation et de désamiantage. Selon De Tijd, l'État s'acquitterait actuellement d'un loyer de 59 millions d'euros par an pour la Tour des Finances, soit 350 euros par mètre carré. Pour des espaces de bureaux à Bruxelles, il s'agirait d'un niveau élevé, selon le journal, qui évoque la location par la Commission européenne de l'immeuble "The One" à un prix de 250 euros par mètre carré.

Du côté de la Régie des Bâtiments, on souligne qu'une négociation du contrat de bail est en principe impossible, sauf à revoir à la hausse la durée du bail. La Régie espère par ailleurs faire passer l'occupation de la Tour des Finances de 4.800 à 6.000 personnes.

La Tour des Finances (y compris le Door building adjacent) représente environ 200.000 mètres carrés de bureaux situés au croisement entre le boulevard du Jardin Botanique et la rue Royale. La tour abrite aujourd'hui le service public des Finances, qui loue à long terme cet espace de bureaux. La Sécurité sociale et d'autres services publics y sont également implantés. Le fournisseur de services financiers et d'investissements Meritz Securities gère des actifs d'une valeur de plus de 45 milliards d'euros. Meritz est actif sur le marché immobilier européen depuis un certain temps et a récemment acquis des bureaux de grande envergure au Royaume-Uni, en France et en Allemagne. Breevast et ZBG avaient acquis la Tour des Finances pour 311 millions d'euros en décembre 2001 après avoir remporté un appel d'offres public, organisé par le gouvernement fédéral belge. "Cette opération de vente et de cession-bail comprenait une rénovation et un réaménagement complets, y compris un vaste programme de désamiantage du plus grand immeuble de bureaux indépendants de Belgique couvrant 36 étages. Les travaux, commencés en 2005, ont duré plus de 3 ans et ont coûté 325 millions d'euros", précisent Breevast et ZBG. "La vente de la Tour des Finances est une opération importante qui marque l'engagement de Breevast et ZBG depuis près de deux décennies à réaliser un actif haut de gamme au coeur de Bruxelles alliant bureaux et espaces résidentiels. Cette transaction réussie reflète l'intérêt international croissant pour les projets de revitalisation urbaine à grande échelle dans lesquels nous nous spécialisons", a commenté Henk Brouwer, PDG de Breevast et membre du conseil d'administration de ZBG. Le projet des Néerlandais comprenait également le redéveloppement, au travers du projet RAC Belair, de plus de 90.000 mètres carrés de bureaux, 45.000 mètres carrés d'appartements résidentiels, 5.000 mètres carrés de commerces, une école de 7.500 mètres carrés et près de 2.000 places de parking. Ces actifs ont été vendus entre 2014 et 2017.