Ces ventes n'ont pas toutes abouti, mais le notaire Philippe Bosseler, président de la fédération, estime qu'environ 75% ont été menées à terme. Un résultat "remarquable et inattendu", pour Bénédicte Vanhalewyn, cheffe du projet Biddit, qui se dit "très satisfaite".

Les enchères immobilières en ligne ont été ouvertes en mai 2018 et ont été opérées sous phase de test pendant quatre mois avant d'être officiellement lancées en septembre. Au terme de 11 mois d'activité, la Fédération royale du notariat a calculé que Biddit avait accueilli 1.080 ventes.

Actuellement, quelque 400 biens sont proposés sur Biddit, sans compter les offres en cours de préparation dans les études notariales.