Les premiers coups de pelle ont été donnés, aux premières heures de mardi, dans l'ensemble des "Colonnades", situé en bordure du boulevard Tirou.

Le bâtiment, datant des années 50, oeuvre de l'architecte carolorégien Joseph André, était au centre de litiges juridiques depuis plusieurs années, avec le promoteur du projet de centre commercial "Rive Gauche", qui a déjà entraîné la démolition de nombreux bâtiments de la Ville-Basse. Plusieurs commerçants, locataires ou propriétaires, s'étaient longtemps opposés à l'expropriation des "Colonnades", jugeant les offres du promoteur insuffisantes. En décembre 2014, le tribunal civil de Charleroi avait finalement autorisé ces expropriations.

Les travaux de démolition entamés mardi devraient durer environ un mois, indique-t-on chez le promoteur. Parallèlement, les travaux de construction d'un mur souterrain ceinturant la place Albert Ier vont être entamés, avant la construction des premiers niveaux en sous-sol, destinés à accueillir des parkings.

Longtemps reporté en raison notamment d'une série de recours, le projet "Rive Gauche" dispose maintenant de toute la maîtrise foncière et devrait voir le jour en automne 2016, ajoute-t-on auprès du promoteur.

Les premiers coups de pelle ont été donnés, aux premières heures de mardi, dans l'ensemble des "Colonnades", situé en bordure du boulevard Tirou. Le bâtiment, datant des années 50, oeuvre de l'architecte carolorégien Joseph André, était au centre de litiges juridiques depuis plusieurs années, avec le promoteur du projet de centre commercial "Rive Gauche", qui a déjà entraîné la démolition de nombreux bâtiments de la Ville-Basse. Plusieurs commerçants, locataires ou propriétaires, s'étaient longtemps opposés à l'expropriation des "Colonnades", jugeant les offres du promoteur insuffisantes. En décembre 2014, le tribunal civil de Charleroi avait finalement autorisé ces expropriations. Les travaux de démolition entamés mardi devraient durer environ un mois, indique-t-on chez le promoteur. Parallèlement, les travaux de construction d'un mur souterrain ceinturant la place Albert Ier vont être entamés, avant la construction des premiers niveaux en sous-sol, destinés à accueillir des parkings. Longtemps reporté en raison notamment d'une série de recours, le projet "Rive Gauche" dispose maintenant de toute la maîtrise foncière et devrait voir le jour en automne 2016, ajoute-t-on auprès du promoteur.