"Pékin a dévoilé ces mesures sévères vendredi pour freiner les prix en hausse excessive", a révélé l'agence Chine Nouvelle. L'agence China News Service indique que, "pour le moment, une famille ne pourra acheter qu'un nouvel appartement" et précise qu'il a été demandé aux banques, là aussi "pour le moment", de refuser tout prêt pour l'achat d'un troisième bien et au-delà.

Les mesures de la municipalité de Pékin s'inscrivent dans le droit fil de celles prises par les autorités pour réduire les risques de surchauffe immobilière, qui, par extension, pourrait menacer la reprise économique. Le gouvernement chinois avait ainsi récemment permis aux banques de refuser des prêts à des clients déjà propriétaires d'au moins deux biens. Le gouvernement vise la spéculation, jugée responsable du redémarrage rapide de la hausse des prix de l'immobilier.

Trends.be, avec Belga

"Pékin a dévoilé ces mesures sévères vendredi pour freiner les prix en hausse excessive", a révélé l'agence Chine Nouvelle. L'agence China News Service indique que, "pour le moment, une famille ne pourra acheter qu'un nouvel appartement" et précise qu'il a été demandé aux banques, là aussi "pour le moment", de refuser tout prêt pour l'achat d'un troisième bien et au-delà.Les mesures de la municipalité de Pékin s'inscrivent dans le droit fil de celles prises par les autorités pour réduire les risques de surchauffe immobilière, qui, par extension, pourrait menacer la reprise économique. Le gouvernement chinois avait ainsi récemment permis aux banques de refuser des prêts à des clients déjà propriétaires d'au moins deux biens. Le gouvernement vise la spéculation, jugée responsable du redémarrage rapide de la hausse des prix de l'immobilier.Trends.be, avec Belga