Dans le privé, toute augmentation des loyers doit être annoncée six à neuf mois avant la fin du triennat, a rétorqué l'ombudsman de Flandre ...

Dans le privé, toute augmentation des loyers doit être annoncée six à neuf mois avant la fin du triennat, a rétorqué l'ombudsman de Flandre qui réclame pour les locataires de logements sociaux une période transitoire de trois mois. Pas question, a tranché le ministre : la réforme doit être effective au 1er janvier. Elle risque pourtant de faire mal. Les nouveaux loyers seront fonction à la fois de la valeur marchande du logement, de ses performances en matière d'isolation ainsi que du revenu de tous ceux qui y habitent. Ce dernier point, surtout, est sensible. Par exemple, lorsque les revenus des enfants qui travaillent mais logent toujours à la maison viennent s'ajouter à ceux de leurs parents.