Le prix médian des appartements à Knokke-Heist s'est déprécié de 1,2% à 368.400 euros, selon les chiffres de la Fédération des notaires. Ce tassement équivaut à une correction après le rebond spectaculaire de 2017 (+ 6,7%). Sur la digue, le prix des appartements a gonflé de 11,4% à 612.500 euros.
...

Le prix médian des appartements à Knokke-Heist s'est déprécié de 1,2% à 368.400 euros, selon les chiffres de la Fédération des notaires. Ce tassement équivaut à une correction après le rebond spectaculaire de 2017 (+ 6,7%). Sur la digue, le prix des appartements a gonflé de 11,4% à 612.500 euros. " La revente stagne légèrement, constate l'agent immobilier Kurt Jodts (Groep Cauwe). Les prix des appartements vieillots, dont la partie privative ou les communs doivent être rénovés, sont en berne. Par contre, un vieil appartement en bon état conserve toute sa valeur. " La situation diffère selon la localité. " A Duinbergen et à Heist également, le prix des appartements ringards diminue, poursuit l'expert. En revanche, au Zoute, le prix de l'immobilier vétuste se maintient. Les professionnels de la rénovation rachètent le vieux foncier au Zoute, le retapent complètement, le remettent aux normes avant de revendre avec une solide plus-value. " " Aucun risque de baisse des prix au Zoute, anticipe Peter Taffeiren qui collabore avec POC Partners pour cinq projets répartis sur tout le territoire de la commune. Les entrepreneurs qui ont bien géré leurs affaires mettent leurs produits en vente. Pour s'offrir un bien au Zoute, il faut débourser un million ou deux. C'est ainsi. " Au plus fort de la crise économique, on achetait un petit appartement à Knokke-Heist pour le rénover à son rythme. C'est terminé. " L'acheteur de 55 ou 60 ans n'a plus envie de se compliquer la vie et de courir pendant deux ans après des entrepreneurs, plutôt rares et chers à la côte, surtout pour les particuliers, poursuit Peter Taffeiren. Il veut un appartement clé sur porte, zéro ennui. Tout doit être nickel, pas seulement les briques mais tout le reste aussi. Les appartements sont aujourd'hui proposés avec une finition impeccable, jusque dans les moindres détails. " " Près de la mer et des commerces, les prix restent stables, affirme Stéphanie Cambier de l'agence De Nil. L'offre est quasi nulle aux meilleurs emplacements. Le prix des appartements un peu moins bien situés a légèrement fléchi. Le bâti neuf bien situé attire toujours autant. Rares sont les nouveaux appartements proposés sur la digue de Knokke depuis trois ans. L'offre diminue, comme le confirme l'absence d'évaluations demandées par les propriétaires. Avant, nous réalisions facilement trois évaluations par semaine. Aujourd'hui, trois par mois. Maximum. " A en croire le bureau d'études de Crombrugge & Partners, le prix médian du bâti neuf s'est stabilisé à 6.400 euros/m2 en 2018. Certains projets proposent aujourd'hui de futurs nouveaux appartements au prix de 4.100 euros/m2 alors que le prix est quatre fois plus élevé quelques kilomètres plus loin. " Le neuf a énormément de succès, assure Stéphanie Cambier. Autrefois, les acheteurs tenaient à visiter l'appartement modèle avant de signer le contrat. Aujourd'hui, environ 70% du projet La Rive au Zegemeer s'est vendu sur plan. Au prix de 6.500 à 9.000 euros/m2 quand même. Les jeunes retraités sont de plus en plus nombreux à s'installer définitivement à Knokke. Sécurité, ambiance décontractée, restaurants de top niveau, belles boutiques accessibles à pied sont autant d'atouts convaincants. " Le prix médian des habitations s'est légèrement déprécié de 1,5% (389.000 euros). " Le prix des habitations dans cette catégorie, abordable selon les normes knokkoises, a tendance à fléchir, confirme Stéphanie Cambier.