Les transactions sur le front de l'immobilier bruxellois existant ne fléchissent pas. Le marché reste particulièrement dynamique, favorisé par des taux d'intérêt qui sont toujours à des niveaux plancher et des investisseurs qui profitent de la faiblesse des autres produits d'investissement pour se rabattre sur la brique. Et ce d'autant que les prix ont une fâcheuse tendance à ne pas connaître de grands mouvements, à l'une ou l'autre exception près, selon le dernier baromètre du marché secondaire de l'appartement établi par le bureau d'expertise de Crombrugghe & Partners, qui a analysé près de 80.000 annonces immobilières publiées ces trois derniers mois sur le site Immovlan.be. Le marché pourrait de plus être dynamisé d'ici la fin de l'année par les primo-acquérants qui seraient tentés de profiter une dernière fois de l'avantage du bonus-...