En cause : la volonté du gouvernement wallon d'économiser 25 millions d'euros dans ses systèmes de primes. Récemment, le ministre wallon de l'Energie Paul Furlan a annoncé qu'un moratoire sur les 20 primes au logement et les 32 primes à l'énergie sera appliqué à partir du 1er janvier 2015 pour un trimestre.

La période sera mise à profit pour revoir ces dispositifs et probablement les remplacer par des prêts à taux zéro.

Le ministre estime que ces derniers permettent de toucher davantage les familles à revenus modestes. Un argument réfuté par les professionnels du bâtiment pour qui ce mécanisme est "beaucoup moins incitatif" et va "induire un effet de renoncement aux travaux."

JEAN-CHRISTOPHE DE WASSEIGE

En cause : la volonté du gouvernement wallon d'économiser 25 millions d'euros dans ses systèmes de primes. Récemment, le ministre wallon de l'Energie Paul Furlan a annoncé qu'un moratoire sur les 20 primes au logement et les 32 primes à l'énergie sera appliqué à partir du 1er janvier 2015 pour un trimestre. La période sera mise à profit pour revoir ces dispositifs et probablement les remplacer par des prêts à taux zéro. Le ministre estime que ces derniers permettent de toucher davantage les familles à revenus modestes. Un argument réfuté par les professionnels du bâtiment pour qui ce mécanisme est "beaucoup moins incitatif" et va "induire un effet de renoncement aux travaux."JEAN-CHRISTOPHE DE WASSEIGE