Une commune a besoin de nouveaux bâtiments administratifs ou d'un garage pour la police. Mais elle reporte la construction car elle ne peut plus investir comme elle le souhaite, en raison des balises imposées par la Région wallonne. Comment sortir de l'impasse ? Peut-être avec la formule de services immobiliers, imaginée par l'intercommunale liégeoise Ecetia. Elle propose d'emprunter et de construire le bâtiment à la place de l'autorité communale, pour le lui louer...

Une commune a besoin de nouveaux bâtiments administratifs ou d'un garage pour la police. Mais elle reporte la construction car elle ne peut plus investir comme elle le souhaite, en raison des balises imposées par la Région wallonne. Comment sortir de l'impasse ? Peut-être avec la formule de services immobiliers, imaginée par l'intercommunale liégeoise Ecetia. Elle propose d'emprunter et de construire le bâtiment à la place de l'autorité communale, pour le lui louer ensuite, moyennant un loyer fixé au préalable. " Ce n'est pas une location-financement, Ecetia reste propriétaire du bâtiment, explique Bertrand Demonceau, directeur général d'Ecetia. L'avantage pour la commune est de ne plus être limitée par les balises d'investissement et de ne devoir assumer ni les risques de chantier, ni la maintenance du bien. " Il assure en outre travailler dans une logique de services aux communes et non de recherche de profit, avec donc des loyers modérés. Précision importante : ces constructions seront réalisées sur des terrains cédés par la commune, en échange de parts de l'intercommunale Ecetia. Celle-ci s'engage à racheter les parts si, à l'issue du bail, la commune ne souhaite pas de prolongation. Les parts d'Ecetia ne donnent pas droit à des dividendes, toujours dans cette logique de travail à prix coûtant. La formule a été testée sur une dizaine de projets en province de Liège (un hall technique à Verviers, un bâtiment polyvalent au CPAS de Herve, etc.). Elle a été validée sur les plans juridique et économique et peut maintenant être étendue à toute la Wallonie. " Comme il existe des réseaux de distribution d'énergie, nous souhaitons avancer vers un réseau d'infrastructures publi-ques de type locatif ", résume Bertrand Demonceau. Ecetia lance cette semaine un marché en vue de recruter des partenaires bancaires, d'assurance et de maîtrise d'ouvrage (bureaux d'études ou d'architecture). Ils apporteront leur expertise et leur réseau à travers toute la Wallonie. A terme, Ecetia ambitionne d'évoluer vers une forme de SIR ( société immobilière réglementée), qui émettrait des certificats immobiliers ou mènerait des opérations de titrisation. Cela permettrait à la fois d'obtenir de meilleures conditions (répercutées dans les loyers) et de sortir les investissements immobiliers du périmètre de la dette publique régionale.