L'activité dans la construction a baissé de 0,6 % au premier trimestre, comparé au trimestre précédent, selon les derniers chiffres de l'Institut des Comptes Nationaux. Le recul atteint même 2 % sur base annuelle. L'emploi a également baissé, de 0,3 % sur base mensuelle et de 1,5 % sur base annuelle.

La confiance des entrepreneurs s'est légèrement améliorée, le pourcentage de pessimistes ayant quelque peu reculé. Au cours du premier trimestre, des permis ont été accordés pour 11.712 nouveaux logements, soit une hausse de 5,2 % par rapport au trimestre précédent. Si le nombre d'autorisations pour les appartements a augmenté de 14,4 %, celui pour les habitations unifamiliales a reculé de 5,2 % et celui pour les nouveaux logements a légèrement augmenté. Les rénovations de logements ont connu une légère hausse, de 1,1 %, avec 7.942 permis délivrés.

Dans le non-résidentiel, le volume des nouveaux bâtiments autorisés a baissé de 5,3 % et le nombre de permis s'est stabilisé. Pour la rénovation, le nombre de permis a légèrement reculé. Le nombre de faillites dans le secteur a touché 467 entreprises de mars à mai, soit une baisse de 8,1 %, mais il reste à un niveau élevé, selon la Confédération construction.

L'activité dans la construction a baissé de 0,6 % au premier trimestre, comparé au trimestre précédent, selon les derniers chiffres de l'Institut des Comptes Nationaux. Le recul atteint même 2 % sur base annuelle. L'emploi a également baissé, de 0,3 % sur base mensuelle et de 1,5 % sur base annuelle. La confiance des entrepreneurs s'est légèrement améliorée, le pourcentage de pessimistes ayant quelque peu reculé. Au cours du premier trimestre, des permis ont été accordés pour 11.712 nouveaux logements, soit une hausse de 5,2 % par rapport au trimestre précédent. Si le nombre d'autorisations pour les appartements a augmenté de 14,4 %, celui pour les habitations unifamiliales a reculé de 5,2 % et celui pour les nouveaux logements a légèrement augmenté. Les rénovations de logements ont connu une légère hausse, de 1,1 %, avec 7.942 permis délivrés. Dans le non-résidentiel, le volume des nouveaux bâtiments autorisés a baissé de 5,3 % et le nombre de permis s'est stabilisé. Pour la rénovation, le nombre de permis a légèrement reculé. Le nombre de faillites dans le secteur a touché 467 entreprises de mars à mai, soit une baisse de 8,1 %, mais il reste à un niveau élevé, selon la Confédération construction.