Mieux vaut tard que jamais. Evoqué en 2011, adopté en 2014, réévalué en 2015 et réadopté au forceps en juillet 2016, le nouveau Code du développement territorial (CoDT) qui doit mettre fin à l'indigeste et obsolète Cwatupe entrera en vigueur en mai ou juin 2017. Un dossier capital pour l'immobilier wallon. Car ce code détermine en fait ce que l'on peut construire en Wallonie, comment et sous quel gabarit. Son efficacité est le garant de la bonne santé du secteur de la construction. Avec des permis octroyés rapidement ou dans des délais déterminés, c'est toute une chaîne qui peut rouler des mécaniques. Les entrepreneurs font tourner les machines (et donc l'économie régionale), les promoteurs peuvent établir un calendrier fiable et les investisseurs ne voient pas leur argent bloqué pendant des années. Un rouage essentiel donc.
...