Le ministre de l'Aménagement du territoire, Philippe Henry, sera "étroitement associé" à la conception de ce Schéma, "dès lors que les objectifs que nous poursuivons sont communs", a précisé Jean-Claude Marcourt.

Le Schéma régional, qui se basera notamment sur des travaux déjà réalisé et sur la mise à jour d'une étude concernant les habitudes des consommateurs, permettra "d'établir une vision globale de ce que doit être le commerce en région wallonne et de répondre notamment à des questions comme le positionnement de grands complexes commerciaux, la saturation éventuelle, et les assortiments à renforcer".

Le Schéma sera un outil à destination des pouvoirs locaux, qui pourront se positionner de manière objectivs. "J'entends que ce schéma devienne une référence légale, à la différence de ce que sont actuellement les schémas +locaux+ de développement commercial", a conclu Jean-Claude Marcourt.

Trends.be, avec Belga

Le ministre de l'Aménagement du territoire, Philippe Henry, sera "étroitement associé" à la conception de ce Schéma, "dès lors que les objectifs que nous poursuivons sont communs", a précisé Jean-Claude Marcourt.Le Schéma régional, qui se basera notamment sur des travaux déjà réalisé et sur la mise à jour d'une étude concernant les habitudes des consommateurs, permettra "d'établir une vision globale de ce que doit être le commerce en région wallonne et de répondre notamment à des questions comme le positionnement de grands complexes commerciaux, la saturation éventuelle, et les assortiments à renforcer".Le Schéma sera un outil à destination des pouvoirs locaux, qui pourront se positionner de manière objectivs. "J'entends que ce schéma devienne une référence légale, à la différence de ce que sont actuellement les schémas +locaux+ de développement commercial", a conclu Jean-Claude Marcourt. Trends.be, avec Belga